Maximisez durablement les performances de votre hébergement Web

Liste de tags

Imaginez que vous bénéficiez d’une visibilité exceptionnelle et que le serveur où est hébergé votre site Web tombe en panne à cause d’un nombre important de visites, d’une mauvaise configuration ou d’une attaque externe. Voici quelques conseils qui vous permettront d’atteindre les 99,99 % de temps en ligne tant recherché.

Dotez-vous des bons outils!

L’hébergement est avant tout une question de matériel. Sans parler de Gigaoctet Megahertz, voici comment bonifier le fonctionnement de vos machines.

Renseignez-vous sur la réputation de votre hébergeur

Sélectionner un hébergeur à la notoriété solide équivaut à s’assurer que votre site Web soit hébergé sur un serveur sans spam. Préservez donc votre réputation numérique en utilisant un outil comme Merit RADb.

Demandez un hébergement virtuel…

L’hébergement virtuel vous offre des performances de haut niveau avec des coûts moins élevés que l’hébergement dédié. Toutefois, il est important de vous assurer de la robustesse de l’infrastructure de votre hébergeur afin d’éviter les risques de dégradation.

… avec une redondance géographique

Afin de diminuer ces risques de dégradation, optez pour un hébergement avec redondance géographique. Vos données sont ainsi hébergées à deux endroits différents, ce qui est un précieux avantage en cas de problème dans la salle des serveurs de votre hébergeur.

Exigez une garantie de service

Dans l’éventualité où votre hébergeur ne respecterait pas ses engagements, il devra s’acquitter d’une pénalité. Celle-ci est généralement proportionnelle à la perte occasionnée par l’indisponibilité de votre site Web.

Faites étudier le comportement de vos visiteurs

Si votre nouveau site Web remplace un site existant, veillez à ce que votre hébergeur calcule un nombre de visites par seconde et configure vos serveurs en conséquence.

« Le nombre de visites par seconde détermine la puissance nécessaire au bon fonctionnement de vos serveurs. »

Dans le cas d’un nouveau site Web, faites preuve de prudence. Il serait dommage que votre site Web tombe en panne le jour de son lancement à cause d’un nombre de visites trop important.

Améliorez votre connectivité

C’est grâce à Internet qu’un hébergeur peut travailler, mais c’est également la raison pour laquelle la majorité des administrateurs systèmes se retrouvent avec des cheveux blancs avant la trentaine. Voici donc comment vous assurer de ne pas faire les frais des caprices d’Internet.

Disposez d’une connexion redondante

En plus de la redondance géographique, il est important que votre site Web dispose d’une connexion redondante afin d’avoir deux accès à Internet distincts. Veillez à bénéficier de ces deux connexions grâce à deux fibres différentes situées dans deux réseaux filaires distincts.

Renseignez-vous sur la propagation des DNS

En cas de modification des DNS, il est important que votre site Web soit de nouveau accessible en quelques minutes. Vous évitez ainsi toute frustration ou incompréhension de la part de vos visiteurs.

Optimisez l’applicatif

Même de grandes puissances du Web comme GitHub ou Mailchimp sont incapables d’obtenir un taux de disponibilité de 100 %. Toutefois, une bonne gestion de votre outil vous permet d’approcher les 99,99 % tant convoités.

Définissez clairement les rôles de chacun

Dans l’éventualité où vous ne travailleriez pas avec un guichet unique, assurez-vous que les limites des mandats de vos prestataires soient clairement définies. Cela évite les zones grises où personne n’est imputable lorsque les problèmes surviennent.

Veillez à faire surveiller le comportement du site Web

L’une des missions du prestataire responsable de l’exploitation du site Web est d’en assurer le bon fonctionnement. Il doit donc être familier avec les technologies pour veiller au bon déroulement des tâches planifiées ou encore à la préservation de la cache.

Faites tester avant chaque mise en ligne

Chaque nouvelle fonctionnalité mise en ligne doit être testée afin de ne pas perturber l’ensemble de votre site Web. Vérifiez que votre hébergeur réalise des tests de charge et des tests d’utilisation communs afin que votre mise en ligne se passe adéquatement.

La technologie d’hébergement évolue constamment. Ces quelques conseils permettent de bien évaluer les possibilités, peu importe les technologies en cause. Chacune d’entre elles ayant ses spécificités, assurez-vous toujours de comprendre les enjeux de votre plateforme avant de la mettre en ligne.

Nous. Ailleurs.

Infolettre