Resp-nat1

Application mobile native vs solution Web adaptative : comment choisir?

Liste de tags

Passant de 17 % en 2010 à 44 % en 2013, le taux d’adultes québécois possédant un téléphone intelligent ne cesse de croître. Développer une présence sur les terminaux mobiles est donc devenu un enjeu majeur pour les organisations de la province. Dans cet article, nous vous aidons à faire le bon choix entre les différentes solutions en fonction de leurs spécificités.

Le petit lexique du marketing mobile

Avant de se lancer dans l’analyse de la solution la plus appropriée à vos besoins, voici un petit rappel sur les solutions existantes.

L’application mobile native

C’est un logiciel applicatif, gratuit ou payant, qu’un utilisateur peut télécharger à partir d’une boutique virtuelle (Google Play, App Store). Ces applications sont développées en fonction du système d’exploitation (Android, iOS, Windows 8) où elles seront utilisées.

La solution Web adaptative

C’est un site Web dont le contenu s’adapte automatiquement et de manière ergonomique à la résolution de l’écran où il est consulté. Ici, il n’est donc plus question de système d’exploitation, mais du terminal et de ses performances (téléphone intelligent, tablettes numériques, télévision, etc.).

Le site Web mobile

Populaire au début de la vague des appareils mobiles (2007-2010), cette solution revient à développer un site Web pour chaque type de terminal où celui-ci va être consulté. Coûteuse en développement et en entretien et souvent peu performante, cette solution est reconnaissable par son URL de type: m.NomDeDomaine.com. Elle n’est pas abordée dans cet article.

Le guide pour bien choisir

Choisir entre une application mobile native et une solution Web adaptative est une question d’objectifs. Ils se regroupent en deux catégories : les vôtres et ceux de vos utilisateurs.

Vos préoccupations en tant qu’organisation

Bien que les besoins de vos utilisateurs soient importants, il y a certaines réalités comme le temps, les coûts ou encore les compétences qui influencent le choix que vous allez réaliser.

Les coûts à court terme

Pour accéder à une application mobile native à partir d’un terminal, vous devez développer une version de celle-ci pour le système d’exploitation de l’appareil. Actuellement au Québec, il existe trois systèmes d’exploitation majeurs qui se répartissent de la manière suivante :


En revanche, dans le cas d’une solution Web adaptative, il vous suffira de développer une seule version de votre solution qui sera compatible avec tous les systèmes d’exploitation, ce qui est moins dispendieux.

Les coûts à moyen et long terme

Pour ce qui est des coûts de maintenance et d’optimisation, la conclusion précédente est également valable. En effet, entretenir plusieurs applications mobiles natives nécessite un investissement conséquent. En revanche, le maintien d’une seule solution Web adaptative est beaucoup plus simple et moins dispendieux.

Le niveau de contrôle

Sachant qu’elles sont distribuées dans une boutique virtuelle, les applications mobiles natives offrent moins de flexibilité qu’une solution Web adaptative. En effet, chaque boutique a ses propres règles quant au contenu et aux fonctionnalités tolérés sur votre application. Autre point négatif des applications mobiles natives : leur temps de validation. Chaque boutique impose un temps de latence entre la soumission/mise à jour d’une application et sa publication dans la boutique. Dans le cas d’une solution Web au design adaptatif, vous avez un contrôle immédiat sur le contenu ainsi que sur la publication et la mise à jour.

Les attentes de vos utilisateurs

Maintenant que vous avez une meilleure idée de la solution qui satisfera vos préoccupations, prenez le temps de voir si elle répondra aux besoins de vos utilisateurs.

La réactivité de l’écran au toucher

Point très souvent occulté, la réactivité de l’écran au toucher est un élément essentiel. Dans le cas d’une solution Web adaptative, le temps de réaction de votre terminal sera de 300 millisecondes. Cela vous semble infime et pourtant cela pourrait être fatal à votre projet. Imaginez un jeu où les contacts avec l’écran s’enchaînent sur un court laps de temps. Pour arriver à satisfaire ce genre de besoin, il vous faudra opter pour une application mobile native.

La connectivité en tout temps

Autre point essentiel dans votre prise de décision. Vos utilisateurs ont-ils besoin d’accéder à votre outil sans accès à Internet? Fonctionnalité que l’on retrouve souvent où la prise d’informations doit se faire immédiatement (ex. : horaire de bus), elle est très appréciée des utilisateurs. Toutefois, elle n’est possible que par l’intermédiaire d’une application mobile native. En effet, une solution Web adaptative ne pourra fonctionner optimalement sans accès à Internet.

L’intuitivité de l’expérience

Les amateurs de produits Apple vous le diront : l’intuitivité des appareils de la marque à la pomme est sans pareil. Sans aller jusqu’à ce point, on peut toutefois leur concéder que l’interaction que l’on a avec un écran d’iPad ou d’iPhone est relativement séduisante. Si vous souhaitez également tirer profit des capteurs des terminaux de vos utilisateurs, vous devrez développer une application mobile native ou vous contenter des fonctions de base offertes par le fureteur de l’utilisateur dans le cas d’une solution Web adaptative.

Il existe d’autres facteurs permettant de sélectionner l’une de ces deux solutions. Toutefois, la meilleure personne pour vous conseiller reste un professionnel du numérique. Dans un souci de neutralité, vous devez trouver une entreprise en mesure de vous offrir les deux services. Pour ceux qui souhaiteraient en savoir plus sur le comportement des Québécois face à la mobilité, nous vous invitons à consulter l’étude NETendances du CEFRIO à ce sujet.

Nous. Ailleurs.

Infolettre