#1

La révolution manufacturière

Liste de tags

Industrie 4.0, révolution industrielle ou manufacturière : après le commerce de détail et la distribution, c’est au tour des manufacturiers d’amorcer un virage numérique. Voici un premier article d’une série de trois que vous devez absolument lire si vous souhaitez prendre les meilleures décisions pour le futur de votre entreprise.

Retour vers l’usine du futur

Bonjour! Je m’appelle Marty. Je suis un robot doté d’une intelligence artificielle sans précédent. J’exécute les tâches avec la précision et la rigueur d’une machine, mais je parle, je prends des décisions et je m’adapte à mon environnement comme un être humain.

Ne me cherchez pas sur le marché : je n’existe pas encore à votre époque. Je viens du futur. De 2027, plus précisément. Ce n’est pas très loin dans le temps, mais vous n’avez pas idée combien votre monde va changer, en dix ans. J’en suis la preuve vivante — ou artificielle, ça dépend du point de vue.

Vous avez entendu parler de la révolution manufacturière? De l’Industrie 4.0? Bon nombre d’usines dans le monde sont à négocier, en 2017, leur virage numérique pour s’adapter aux réalités du 21e siècle et gagner en compétitivité. Dix ans plus tard, ça donne des résultats comme moi : une machine autonome qui permet d’optimiser processus, produits et/ou services, selon les besoins et le type d’industrie.

Cette autonomisation, c’est le but poursuivi par la révolution manufacturière; je n’en suis personnellement qu’un produit parmi d’autres. Si je viens vous visiter depuis le futur, c’est pour vous montrer à quoi pourrait ressembler votre entreprise dans les prochaines années, si elle s’engage dès maintenant dans une transition vers l’Industrie 4.0. Il s’agit d’un processus à planifier dans le temps — vous pensez bien que je ne suis pas né du jour au lendemain! — mais, la bonne nouvelle, c’est que cette transformation numérique est à la portée de toute entreprise manufacturière.

Où, pourquoi, comment? J’y répondrai après notre première escale dans le temps, d’où l’on observera les tenants et aboutissants de cette révolution manufacturière qui chamboule l’industrie en 2017.

Prêt pour ce retour vers l’usine du futur?

Les bases de la révolution manufacturière

Mon savoir, disons-le d’emblée puisque je n’étais pas né à l’époque, est tiré en grande partie des travaux du Centre facilitant la recherche et l’innovation dans les organisations (CEFRIO). En 2016, il publiait une synthèse sur la révolution manufacturière et l’Industrie 4.0, issue de ses recherches auprès des PME québécoises.

Une évolution toute naturelle

La révolution manufacturière, c’est la quatrième révolution industrielle. Celle qui vient après l’énergie hydraulique de la première révolution (18e siècle), l’énergie électrique de la deuxième (19e siècle), la logique programmable de la troisième (20e siècle). Cette fois, au tour d’Internet et des technologies numériques de réinventer l’industrie du 21e siècle. L’Industrie 4.0.

Ce que cette révolution amène comme vent de changement, c’est la transformation de votre entreprise en « usine intelligente ». Une usine où toutes les composantes — employés, équipements, produits, clients, fournisseurs, logiciels, systèmes… — sont interconnectées, partageant leurs données en temps réel grâce à l’utilisation des nouvelles ressources numériques. Ces composantes se retrouvent ainsi à communiquer et à coopérer les unes avec les autres en un véritable écosystème automatisé.

À voir les changements durables opérés par les précédentes révolutions, je ne vous cacherai pas que les entreprises manufacturières ont tout intérêt à s’adapter à cette nouvelle donne. D’ailleurs, j’ai un scoop pour vous : les intentions révélées dans le rapport PwC 2016 Global Industry 4.0 se confirmeront alors que d’ici 2020, de plus en plus d’entreprises industrielles, canadiennes comme internationales, travailleront fort pour atteindre leurs objectifs de numérisation avancée. Pour rivaliser avec elles, il faudra se battre à armes égales.

La productivité avant tout

À ce propos, je ne veux pas jouer au prophète de malheur mais, venant du futur, je connais une chose ou deux sur l’avenir : il y a des entreprises qui vont perdre du terrain jusqu’à ne plus être compétitives. Leur erreur? Certaines auront poursuivi leur quête de productivité en misant exclusivement sur « faire mieux avec moins ». D’autres auront investi des centaines de milliers de dollars en équipements, mais sans s’outiller pour évaluer leur taux d’efficacité réel. D’autres encore auront adopté une approche de « technologie à la pièce » qui aura fini par trahir ses limites. Bref : elles auront toutes négligé ou minimisé le potentiel du numérique.

Or la révolution manufacturière invite à repenser la productivité à la lumière des technologies numériques et à placer celles-ci au coeur du modèle d’affaires. Sous l’Industrie 4.0, l’amélioration de la qualité et de l’efficacité des activités de l’entreprise passe par une quête de « connectivité ».

C’est le terme qu’utilisent vos contemporains pour désigner ces machines et procédés qui, synchronisés à des technologies numériques, permettent d’en suivre le travail en temps réel, d’y repérer sur le vif toute variation et, ce faisant, de prendre des décisions rapides pour s’ajuster au contexte. Même sans connaître le futur, je parie que vous pouvez entrevoir les bénéfices que ça représente pour la productivité de votre entreprise!

Des gains considérables pour votre entreprise

Sous cette promesse de productivité se cachent par ailleurs bien d’autres gains, qui s’additionneront tout au long du processus de transformation vers un environnement numérique. Faire la transition vers l’Industrie 4.0, c’est s’offrir, selon les cas :

  • des processus plus flexibles et plus efficaces
  • une production plus personnalisée
  • des produits intelligents
  • un environnement de travail plus stimulant
  • une allocation plus efficace des ressources (humaines, matérielles, financières)
  • un service à la clientèle amélioré
  • une offre commerciale bonifiée, voire réinventée

Encore faut-il d’abord pouvoir s’offrir cette métamorphose numérique, me direz-vous. Mais la révolution, elle est là aussi : dans l’accessibilité nouvelle de technologies et techniques sophistiquées désormais plus abordables. Alors que les consommateurs en demandent toujours plus mais à des prix toujours plus bas — et je vous garantis que ça ne changera pas —, la migration vers le 4.0 apparaît comme une aubaine dont votre entreprise tirera profitabilité.

Petites ou grandes entreprises, les portes de l’Industrie 4.0 vous sont ouvertes!

Lisez la suite pour savoir comment amorcer sa transformation numérique et devenir un manufacturier innovant!

Nous. Ailleurs.

Infolettre