#3

Devenir un manufacturier innovant

Pour devenir un manufacturier innovant, il y a plusieurs étapes à suivre. Un élément essentiel qu’il ne faut pas négliger : savoir bien s’entourer!

Les compagnons de la révolution

Oh oh, ça fait déjà un moment que mes senseurs détectent des émotions de déroute et d’inquiétude, mais le niveau d’intensité vient de grimper en flèche. Dans le dernier article, j’ai lu plusieurs buzzwords : mégadonnées, réalité augmentée, intelligence artificielle… Ouf. Comment s’y retrouver? Comment déterminer ce dont votre entreprise a besoin et comment superviser le déploiement du 4.0?

S’approprier le numérique

C’est là le principal défi que pose l’Industrie 4.0 au secteur manufacturier : l’appropriation du numérique par la direction de l’entreprise. Celles qui sont toujours dans la course à mon époque ont réussi leur virage numérique grâce à ces quatre ingrédients :

  • Leadership numérique

Au-delà d’une décision d’investissement, le passage à l’Industrie 4.0 exige minimalement du dirigeant une sensibilité à la question du numérique. Il faut être capable d’y voir le potentiel pour votre stratégie d’affaires et, conséquemment, d’y faire la place nécessaire.

  • Compétences numériques

Le passage au 4.0 passe nécessairement par le développement et le renforcement du savoir-faire numérique chez l’ensemble des employés qui auront à travailler avec ces nouvelles technologies.

  • Cadre de gestion de projet

Le leadership et les compétences doivent être catalysés par une démarche formelle de planification, d’expérimentation et d’adoption de la technologie, qui sera pilotée par une équipe apte à encadrer et suivre l’évolution des projets 4.0.

  • Sécurité des données

Avec la multiplication des données et des objets connectés, la sécurité informatique devient un enjeu de taille. Des éléments de cybersécurité devront être mis en place dans l’infrastructure informatique de l’entreprise.

S’allier avec une agence spécialisée

La révolution manufacturière, si elle vise à terme l’automatisation de l’usine, en appelle dans le même esprit à l’autonomie de la direction d’entreprise en matière numérique. Cela dit, à défaut ou en attendant d’y parvenir, je vous recommande de solliciter les services d’une agence spécialisée en solutions numériques. Faites-en votre alliée pour bien « lancer la machine », comme vous dites, vous, les humains, et pour garder le cap sur vos objectifs. Leadership numérique, compétences numériques, cadre de gestion de projet et sécurité des données : l’agence spécialisée saura mettre son expertise au service du déploiement du 4.0 dans votre entreprise, et en garantir par là le succès.

Le futur, c’est maintenant

Si je suis revenu précisément en 2017 pour vous parler de révolution manufacturière, c’est parce que c’est une année critique pour amorcer, accélérer ou intensifier son virage 4.0. Accessibilité et abordabilité des technologies numériques coïncident plus que jamais pour faciliter la métamorphose de votre entreprise. Certains acteurs profitent déjà de cette conjoncture favorable, et les gouvernements du Canada et du Québec, notamment, cherchent à encourager les autres en soutenant le développement d’un savoir-faire numérique et en pavant la voie à l’intégration d’outils numériques.  Et c’est sans compter le financement offert via Investissement Québec pour appuyer un manufacturier innovant. C’est dire l’importance qu’on y accorde pour l’avenir de l’industrie.

Le statu quo, en contrepartie, annonce de sombres pronostics : jusqu’ici lucratives avec un chiffre d’affaires aussi élevé que 600M$, les compagnies américaines bien établies afficheront un taux de mortalité de 20% d’ici 2021, faute d’adaptation. Soyez convaincu de ceci : pour préserver le passé, il vous faut maintenant inventer le futur. Parole de robot qui a déjà vu neiger!

J’espère vous voir dans dix ans, nom de Zeus!

Nous. Ailleurs.

Infolettre