Aller au menu Aller au contenu
Accueil
Articles

Comment conjuguer le développement durable et la technologie ?

Comment la technologie peut-elle soutenir le développement durable? Est-ce que l'innovation verte peut être la solution? On en discute!
Illustration avec le symbole du recyclage, un ordinateur, un robot et des feuilles d'arbre
C’est un sujet encore trop peu abordé aujourd’hui, mais… comment la technologie peut-elle s’intégrer dans le développement durable? Est-ce que technologie et écologie sont destinées à se faire la guerre? Que peut-on faire au quotidien pour que nos outils numériques diminuent leur empreinte carbone ?  Qu’est-ce que la Green Tech? Dans cet article, on ne cherche pas à vous fournir les clés absolues du développement durable. On cherche plutôt à ouvrir la discussion et à faire en sorte que la durabilité soit un sujet un peu plus fréquent dans l’univers numérique québécois.

Une question sous tous les angles

La technologie a des impacts positifs et négatifs dans chacune de ces sphères. En tant qu’acteur de l’innovation numérique, notre rôle est de comprendre ces conséquences pour mieux agir au quotidien. Notre rôle est aussi de les mesurer dans nos projets pour faire en sorte que nos clients, eux aussi, respectent le concept de développement durable dans leurs activités.

Les piliers du développement durable — Adaptation de LCL Environnement

Les piliers du développement durable — Adaptation de LCL Environnement

Technologie et économie

Le support évident à la productivité

Nul doute que les outils numériques aident à devenir plus performant. Ils peuvent :

  • Améliorer les ventes et les relations clients
  • Réduire les coûts d’activité et leur gestion
  • Augmenter la compétitivité d’une entreprise
  • Simplifier les tâches quotidiennes pour gagner en efficacité
  • Renforcer les relations entre les employés
  • Et tant d’autres avantages!

Poussée à l’extrême, l’innovation peut toutefois comporter des risques dans notre économie. Pensez à l’intégration des robots dans les usines et les licenciements qui en ont résulté… Ce n’est pas forcément vertueux d’un point de vue économique ! Comme pour tout élément, le verre n’est jamais plein, d’où l’importance de se questionner sur les limites que l’on veut mettre.

Pour pousser cette réflexion, nous vous recommandons cet article!

Un levier pour intégrer la durabilité à ses activités

La technologie permet aussi d’améliorer la traçabilité des produits. En l’améliorant, on peut ainsi contrôler les chaînes d’approvisionnement et de production, et donc s’assurer de la justice dans le processus de création. Beaucoup d’entreprises continuent d’acheter des matières premières à des fournisseurs en croyant que le tout est équitable alors qu’en bout de chaîne, ce sont des producteurs démunis de l’autre côté du monde qui travaillent…

Enfin, la technologie peut aussi être utilisée pour réduire les dépenses énergétiques. Mieux contrôler les températures dans une usine, gérer à distance l’éclairage d’un bureau en fonction des heures ou automatiser la gestion des temps de veille des ordinateurs… il est possible de nous faire aider de l’innovation et notamment des objets connectés (IoT) pour diminuer notre consommation en énergie.

Dans n’importe quelle entreprise, ce sont des actions que l’on peut mettre en place pour un peu plus intégrer la notion de durabilité dans ses activités. Certes, encore une fois, le verre n’est jamais plein. Mais le plus important est de comprendre que l’on peut mettre la technologie au service de sa productivité, tout en adoptant des pratiques plus responsables (RES).

Illustration avec un dollar pour illustrer l'aspect économique du développement durable

Technologie et société

Des institutions plus accessibles

Associations, gouvernements, médias, institutions scolaires… les outils numériques se font une place de plus en plus grande dans leurs activités. Grâce à eux, ces acteurs publics communiquent plus facilement auprès de la population et améliorent les échanges. Le numérique permet aussi, d’une certaine manière, de renforcer l’accessibilité universelle à tous les services. En mettant en avant le respect de certains standards, les plateformes des institutions permettent de miser sur une approche inclusive pour diffuser leurs programmes d’aides et les communications les plus essentielles.

La transformation numérique des institutions publiques apporte donc de beaux avantages, même s’il persiste des défis importants, comme l’accès pour tous à Internet. On peut toutefois élargir ce constat à l’ensemble des entreprises qui vivent leur transformation numérique. Lorsque vous instaurez un nouveau logiciel, pensez aussi à l’aspect social et humain de ce dernier. Rendez-le accessible, mais plus encore. Faites en sorte qu’il maximise le bien-être de vos employés dans leurs tâches quotidiennes. En bref, adoptez une approche poussée de l’expérience utilisateur (UX) pour assurer que l’humain soit bien au cœur de votre conception.

Schéma qui représente le côté international du développement durable

L’innovation sociale

Dans les entreprises, il est aussi possible de pousser à l’innovation sociale en l’axant sur une problématique qui tient à cœur les employés. Et cela n’est pas forcément en contradiction avec la productivité, loin de là! Mettre en place un comité ou un groupe de recherche en R&D sur la problématique du bien-être au travail, c’est donner une chance à vos équipes de trouver des solutions pour les rendre plus épanouies et donc… plus productives et engagées. Encore une fois, les piliers du développement durable ne sont pas en contradiction. Ils se synchronisent pour offrir des résultats durables et respectueux.

Un exemple concret

Il est grand temps d’apporter du concret à notre discussion! Voici donc notre exemple : Ma Cafétéria de la Commission scolaire de Montréal (CSDM). C’est un projet que nous avons mené de manière conjointe en utilisant l’innovation comme levier contre la discrimination au sein des écoles. Plus particulièrement, nous avons développé un système transactionnel de caisses enregistreuses pour diminuer les perceptions d’inégalité entre les enfants.

 Pour en savoir plus, c’est ici!

En fait, cet exemple nous permet surtout de conclure ce chapitre en montrant que tout projet peut avoir une connotation sociale. Certes, le système Ma Cafétéria rend plus simple les processus de paiement dans les écoles et simplifie la gestion des achats. Toutefois, le projet aurait pu s’arrêter ici, sans inclure les enfants et leurs parents. En intégrant une pensée sociale, on peut pousser plus loin les solutions numériques et assurer qu’elles soient vraiment utiles à ses utilisateurs. Vous avez donc tout à y gagner à intégrer cette sphère dans vos réflexions!

Projet Ma Cafétéria de la CSDM — Réalisation de Libéo

Projet Ma Cafétéria de la CSDM — Réalisation de Libéo

Technologie et écologie

Des impacts majeurs sur l’environnement

C’est un sujet qui ne touche cependant pas que les biens physiques. Les logiciels d’entreprise en sont aussi victimes et c’est pour cela que chaque entreprise peut agir face à ce fléau. Premièrement, en n’étant pas le producteur de cette obsolescence. Des manières de fidéliser et de vendre, il en existe des centaines! Deuxièmement, en ne choisissant pas des solutions logicielles qui sont connues pour changer de versions en permanence ou supprimer des fonctionnalités du jour au lendemain. Intégrer l’environnement dans le numérique de votre entreprise commence donc par maîtriser le cycle de vie de vos solutions.

Diminuer l’impact environnemental demande aussi d’admettre que les fichiers, documents et données que l’on stocke dans son entreprise polluent. Oui, ils polluent de par leur stockage. Plus vous gardez des informations, plus vous faites tourner les centres de données qui sont hautement gourmands en énergie. Mieux gérer vos données est aussi une première étape pour adopter une approche écologique!

La Green Tech… un espoir?

  • Utilise les ressources naturelles avec l’objectif d’améliorer l’efficacité
  • Génère moins de déchets et de toxicité liés à ses activités
  • Assure les mêmes résultats que les technologies traditionnelles
  • Profite au client final et à son environnement

De nombreuses Green Tech fleurissent dans notre écosystème autour de ce marché « vert ». Elles pourraient potentiellement venir faire concurrence à des joueurs traditionnels qui n’ont pas intégré de notions environnementales dans leur offre. Y penser, c’est donc aussi prendre un axe stratégique pour demain!

Pour découvrir certaines de ces Green Techc’est ici!

Pour l’écologie, la Green Tech est donc un véritable espoir! Chose certaine, dans ce contexte, la technologie sert à rendre nos actions plus responsables. Selon nous, chaque entreprise aurait tout à gagner en réfléchissant à comment ses solutions peuvent s’intégrer dans la Green Tech!

Schéma qui représente la Green Tech du développement durable

Devenir des entreprises responsables

  • Adopter une politique d’entreprise qui incite ses partenaires à adopter des pratiques commerciales éthiques
  • Réinvestir ses bénéfices dans des programmes de santé, de sécurité ou d’environnement
  • Soutenir les organismes de bienfaisance dans les communautés où l’entreprise exerce ses activités
  • Faire la promotion de l’égalité homme/femme au sein des équipes et des comités de direction de l’entreprise

Plus que des mesures morales, être une entreprise responsable est aussi un réel avantage concurrentiel. Cela vous permet de donner une valeur supplémentaire à vos produits, d’être plus compétitif en termes de recrutement ou encore d’engager vos employés de manière plus durable. En bref, vous avez tout à gagner à le devenir!

Si vous souhaitez entamer vos réflexions sur le sujet, voici les 9 points auxquels vous devriez penser :

Les piliers pour être une entreprise responsable — Adaptation de Novethic

Les piliers pour être une entreprise responsable — Adaptation de Novethic


Ce que vous devriez retenir…

Quelle que soit l’organisation ou l’industrie dans laquelle nous travaillons, nous pouvons tous faire des gestes concrets pour inscrire nos activités dans la durabilité. Environnement, économie et société sont les trois pôles que l’on doit intégrer lors du développement de ses projets. Dans cet article, nous nous sommes attardés sur les impacts positifs et négatifs de la technologie. L’innovation peut être une clé à de nombreuses problématiques, utilisons-la de la meilleure façon!