Aller au menu Aller au contenu
Accueil
Actualités numériques

Virage numérique des détaillants : 18 M$ en renfort

Les gouvernements du Québec et du Canada s'allient pour offrir de l'aide et accélérer le virage numérique des détaillants d'ici.
virage numérique des détaillants
Après l’Offensive de transformation numérique annoncée la semaine dernière, Québec réitère son intérêt envers les technologies.

Cette fois, les paliers provincial et fédéral seront mis à contribution pour négocier un virage numérique à pleine vitesse.

Ensemble, les gouvernements accordent plus de 18 millions de dollars à l’Association québécoise des technologies (AQT) et à son partenaire, l’École des entrepreneurs du Québec (EEQ). Les deux entités ont été mandatées pour « soutenir la mise en œuvre du virage numérique des détaillants, dont le coût total est de plus de 22 millions de dollars ».

Au total, pas moins de 5000 entreprises sont visées par cette initiative. Ces dernières ont toutes moins de 100 employés (PME) et œuvrent dans le commerce de détail. L’AQT et l’EEQ proposeront un accompagnement personnalisé pour que lesdites entreprises saisissent toutes les opportunités liées au commerce électronique.

L’aide financière non remboursable de 9 007 929 $ accordée par Québec provient de l’Offensive de transformation numérique. Le même montant offert par le gouvernement du Canada s’inscrit dans le programme Croissance économique régionale par l’innovation (CERI).

« Dans le cadre de l’Offensive de transformation numérique, cette aide va accélérer le passage de nos commerçants locaux à une économie numérique pour leur permettre de concurrencer les grandes chaînes en ligne. Le virage numérique des détaillants qui seront soutenus par l’AQT fait partie des initiatives qui permettront d’accélérer la transition du secteur québécois du commerce de détail vers la nouvelle économie », a déclaré Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation.

Notre point de vue

Le contexte actuel de pandémie accentue l’urgence de prendre un virage numérique, surtout pour le secteur du commerce de détail. Le confinement fait mal aux détaillants dits non essentiels qui ne peuvent accueillir de clients en magasin pour le moment.

Cet investissement prend la forme d’argent frais et non d’un crédit d’impôt, ce qui est très avantageux. Une telle initiative favorise la relance économique et se veut un véritable catalyseur pour les projets numériques.

Pour l’École des entrepreneurs du Québec, ce sera un défi énorme, mais nous sommes confiants que l’organisation sera en mesure de livrer la marchandise. Cette importante ressource modifiera le paysage numérique dans la province à coup sûr. Son expertise en la matière couplée au savoir-faire de l’Association québécoise des technologies assurent une cohérence pour le projet.

Le virage numérique des entreprises comporte plusieurs avantages, notamment au niveau de la résilience face à d’autres crises éventuelles. Nos PME pourront mieux amortir les coups si elles ont répondu à l’appel des technologies. De plus, il est important de toujours demeurer à l’écoute de son marché. Les habitudes de consommation évoluent. Pour le commerce en ligne, l’évolution est marquée et suit une courbe ascendante.

cyberacheteurs quebec 2020
Source : Académie de la transformation numérique