Aller au menu Aller au contenu
Accueil
Articles

Le télétravail chez Libéo : entre succès et défis

Retour sur les effets positifs et les défis de l'application d'une formule en télétravail volontaire pour toute l'équipe Libéo.
télétravail-estrade-libeo-1200
Il y a environ un an, Libéo se tournait vers l’avenir avec le télétravail. Bien qu’il était déjà possible de travailler à distance, ce n’était pas encore la norme… ni le fait d’adhérer à cette formule de façon permanente (selon ses préférences). La crise sanitaire a changé la donne et a accéléré la mise en place de lignes directrices déjà en élaboration : notre entreprise s’est adaptée rapidement pour faire face à une nouvelle réalité.

Plusieurs mois après l’instauration de ce nouveau paradigme, quels apprentissages en avons-nous tirés? Quels sont les principaux constats? Voici notre bilan d’une année mouvementée dans le développement numérique.

Voir nos poste disponibles→

Anticiper les tendances

Après plus de 20 ans à travailler dans un environnement physique côte à côte, l’arrivée du télétravail obligatoire en mars 2020 posait d’abord un défi logistique. Comment allions-nous continuer à collaborer sur des projets numériques d’envergure sans perdre en efficacité?

Heureusement, nous avions un peu prévu le coup. Depuis quelques années, le télétravail gagnait en popularité, si bien que nous nous étions munis d’équipement en ce sens (ex : ordinateurs portables). Dans les faits, nous avions déjà adopté la mentalité 100 % Web en permettant le travail à distance occasionnel. La pandémie n’aura fait qu’accélérer les choses.

« On avait déjà anticipé le télétravail et nous avions fait un virage vers cette façon de faire, nous étions déjà prêts. Nous avons pu, du jour au lendemain, dire à nos gens ‘allez travailler chez vous’. Tout le monde avait déjà un portable et nos systèmes le supportaient », avait déclaré Joé Bussière, président et fondateur de Libéo.

Le télétravail : un nouveau monde de possibilités

Comme l’explique Caroline Pageau, directrice générale chez Libéo, « l’un des principaux avantages que nous avons pu observer au niveau de nos équipes de travail a été l’élimination des barrières entre nos différents bureaux. Même si les gens se parlaient régulièrement par téléphone, courriel, clavardage ou vidéo et se voyaient de temps en temps, il y avait un sentiment d’appartenance plus fort pour les équipes qui se côtoyaient au quotidien. En mode télétravail, ces barrières sont tombées et cela a favorisé l’intégration de collègues vivant dans d’autres villes au sein d’équipes où toutes les autres personnes se trouvaient dans le même bureau ».

En effet, l’un des avantages notoires du télétravail est l’ouverture sur le monde. Dans la dernière année, cette activité professionnelle nous a ouvert les yeux sur des opportunités de recruter ailleurs qu’en périphérie de nos bureaux (Québec et Montréal). Aujourd’hui, nous comptons des personnes d’un bout à l’autre de la province. Pourtant, que ce soit à Baie-Comeau, à Rimouski, à Sherbrooke ou ailleurs, notre équipe n’a jamais été autant soudée.

Le défi de demeurer engagé en étant isolé

Ne nous leurrons pas : la pandémie et le télétravail posent aussi des défis humains. « Le télétravail a beaucoup d’avantages comme le gain de temps, l’ambiance plus calme et la flexibilité d’horaire, mais ne peut combler certains éléments liés à une présence au bureau. Parmi eux, notons l’ambiance de travail, le sentiment d’appartenance, la socialisation et les espaces mieux adaptés », a déclaré Caroline Pageau.

« Le défi sera de trouver une façon d’entretenir ce sentiment d’appartenance lorsque les gens recommenceront à venir au bureau, mais pas tous en même temps. Tant pour les personnes d’un même bureau qu’entre bureaux de villes différentes. Pour Libéo, la priorité sera de continuer d’offrir à ses employés la flexibilité dont ils ont besoin, tout en proposant des outils adéquats et un milieu de travail sécuritaire, adapté à la nouvelle réalité ».

Conscients de l’importance que revêt le sentiment d’appartenance dans une entreprise, nous avons continué (selon les consignes de la santé publique) à organiser des activités sociales ou des rendez-vous ludiques en ligne. Libéo a toujours été animée par des valeurs fortes. À distance comme en présentiel, nous ne cessons jamais les efforts pour motiver les troupes et favoriser les occasions de vivre ces valeurs ensemble.

Et la productivité dans tout ça?

Travailler du confort de sa maison avec toutes les distractions que cela implique est-il synonyme d’une baisse de productivité? La réponse courte est : non.

Il faut savoir avant toute chose que Libéo a toujours fait confiance à son équipe, c’est d’ailleurs l’une de nos valeurs : la responsabilisation. Pour reprendre les mots de notre président, « On leur fait confiance, on leur donne des objectifs et on travaille ensemble sur des projets ». Point à la ligne. On cultive la confiance et l’engagement.

Après plus de 12 mois, force est de constater que nous avions raison. Malgré un creux de production hors de notre contrôle expliqué par le fait que les grandes entreprises réévaluaient leurs priorités face au portrait incertain qui se profilait à l’horizon, nous tirons un bilan positif de la situation.

Nous avons été bien plus productifs en télétravail.

L’expertise des bureaux de Québec s’est même transférée à ceux de Montréal, ce qui n’aurait pas été possible sans faire tomber les barrières entre les équipes en raison du nouveau paradigme de télétravail. Auparavant, la chimie n’était pas forcément partagée d’une équipe à l’autre. Utiliser une base commune d’outils en ligne s’est traduit en une plus grande cohésion, une facilité à communiquer et une efficacité renouvelée.

La santé mentale, cet autre enjeu de taille en télétravail

Avant la pandémie, nous comptions peu ou pas d’enjeux de surcharge de travail ou de cas de détresse. Pourtant, le poids de l’isolement et des mesures contraignantes s’est fait sentir. Comme l’explique Valérie Lavoie, directrice des opérations chez Libéo, « Dans certains cas, nous avons dû accompagner des personnes, revoir leurs horaires ou encore assigner des projets autrement. L’isolement, le stress et le manque de communication affectent les personnes différemment ».

Nous avons eu le souci de nous adapter aux différentes réalités pour simplifier la vie de nos employé-es qui devaient faire face à des enjeux spécifiques qui s’ajoutaient à la nouvelle réalité déjà plus difficile.

Dans une enquête sur la santé mentale et la COVID-19 publiée par Santé Canada, nous apprenons « qu’un Canadien sur cinq (20 %) a eu un dépistage positif pour des symptômes de dépression, d’anxiété ou de trouble de stress post-traumatique » entre septembre et décembre 2020. Outre une aide professionnelle qui leur est offerte (PAE), notre équipe peut aussi compter sur des initiatives quotidiennes pour briser l’isolement et se maintenir à flot.

« Il y a une dynamique familiale chez Libéo; les gens se parlent chaque matin, on prend le temps de discuter. Au besoin, nous intervenons sur des équipes précises. Le système que nous avons en place nous permet d’être à l’écoute des employé-es. À titre d’exemple, le Scrum Master est chargé du bien-être et de l’efficacité de son équipe. L’échange d’informations nous permet de dresser un portrait juste et actuel, de déceler des problèmes au fur et à mesure et d’agir rapidement au besoin », a ajouté Valérie Lavoie.

Mot de la fin

Pour Libéo, le télétravail est là pour rester, que ce soit en forme hybride ou complète (selon les besoins). Cette formule de travail présente de nombreux avantages, notamment la facilité d’intégrer de nouvelles personnes et ce, peu importe où elles se trouvent au Québec. L’effort collectif s’améliore en partie parce que l’équipe apprécie l’ambiance plus calme et la flexibilité d’horaire.

Il ne faudrait pas oublier que le télétravail a aussi un côté moins glamour, notamment en ce qui a trait à la santé mentale et au sentiment d’appartenance. Nous continuons de mettre en place des outils et des initiatives pour que les employé-es se sentent bien dans leur peau, qu’ils ne se sentent jamais seuls malgré la distance qui nous sépare.

Au final, le télétravail encourage la créativité, diminue le taux d’absentéisme et assure une meilleure efficacité au sein des différentes équipes. Malgré quelques aspects négatifs dont il faut prendre conscience, cette nouvelle formule de travail contribue réellement au bonheur, et c’est ce qui compte le plus : écouter les gens et leur offrir des conditions gagnantes.