Aller au menu Aller au contenu
Accueil
blogue | Livres du mois | Livre du mois : Don't Make Me Think de Steve Krug

Livre du mois : Don't Make Me Think de Steve Krug

L’auteur, un professionnel de longue date dans le domaine UX, décortique avec élégance et simplicité l’interaction entre l’humain et la machine.
Photo de Kelly Desabrais
Kelly Desabrais
2 min
·
16 septembre 2021
Don't Make Me Think Steve Krug

Au fil des années, plusieurs ouvrages se sont penchés sur comment optimiser l’expérience utilisateur (UX) dans le numérique. Don’t Make Me Think de Steve Krug est une véritable référence en la matière. L’auteur, un professionnel de longue date dans le domaine UX, décortique avec élégance et simplicité l’interaction entre l’humain et la machine.

Et quand on dit simplicité, c’est vrai : les 191 pages se dévorent rapidement. L’auteur a opté pour une composition qui allie à merveille des illustrations et du texte facile à lire, bien vulgarisé, qui favorise une compréhension rapide…exactement le but recherché avec une expérience UX optimisée.

Quels apprentissages peut-on en tirer?

L’apprentissage premier réfère au titre du livre, « ne me faites pas penser ». Autrement dit, la conception d’une page, d’une application, en fait de tout ce qui est destiné à véhiculer de l’information à une personne se doit d’être simple et limpide. À cet égard, Steve Krug rejoint la philosophie mise de l’avant dans The Design of Everyday Things par Don Norman, mais appliqué à l’informatique.

Un autre apprentissage est de concevoir des sites pour une consommation rapide. Un peu comme ces articles ou ces livres que nous lisons à la diagonale pour nous en faire une idée générale, sans avoir le désir de pousser plus loin. Pour y arriver, l’auteur suggère de hiérarchiser les éléments visuels pour que l’utilisateur comprenne instantanément ce qui a beaucoup de poids et, au contraire, ce qui est superflu.

Don’t Make Me Think nous fait réaliser à quel point les pertes de temps provoquées par des failles UX sont frustrantes et malhabiles. Les gens ont l’embarras du choix par rapport aux sites et aux applications qu’ils utilisent : une leçon à tirer après cette lecture est de ne pas passer par quatre chemins pour partager l’information recherchée. Créer de la valeur et faciliter la navigation. Et de toute façon, si vous ne le faites pas, vous serez pénalisé au niveau de la pertinence de votre actif numérique.

Des citations inspirantes du livre

“Your primary role should be to share what you know, not to tell people how things should be done.”

“As a user, I should never have to devote a millisecond of thought to whether things are clickable-or not.”

“What works is good, integrated design that fills a need-carefully thought out, well executed, and tested.”

“Your objective should always be to eliminate instructions entirely by making everything self-explanatory, or as close to it as possible. When instructions are absolutely necessary, cut them back to a bare minimum.”

À qui recommandez-vous Don’t Make Me Think de Steve Krug

Ce livre devrait être lu par toutes les personnes qui s’intéressent de près ou de loin à l’univers du numérique. Les apprentissages (pour ne pas dire leçons) par rapport à l’optimisation de l’expérience utilisateur (UX) ont une utilité autant pour les spécialistes en conception d’interfaces que pour les développeurs-euses, les product owners, les chargés de projets, nommez-les.

Comme l’avait dit Léonard de Vinci, « La simplicité est la sophistication suprême ». C’est l’idée générale qui se dégage du livre.

Articles similaires