Aller au menu Aller au contenu
Accueil
Articles

Le Design Thinking, pas que pour les designers

Le Design Thinking n'est pas une méthode que pour les designers. Loin de là! Pour nous, c'est un processus participatif à découvrir au plus vite!
Photographie de plusieurs sketchs mis sur des papiers lors d'un design sprint

Savez-vous ce qu’est le Design Thinking? Et pourquoi c’est si populaire? La philosophie du Design Thinking s’articule autour de l’humain : ce dont il a besoin, ce dont il pourrait avoir besoin. Véritable processus participatif, le Design Thinking mérite d’être connu et même, d’être bien connu! Et il est loin d’être réservé aux designers!

Le terme Design Thinking vous paraît peut-être récent ou à la mode, mais, en 1900, les designers Charles and Ray Eames pratiquaient déjà ce qu’ils appelaient « apprendre en faisant ». L’expression comme telle « Design Thinking » serait apparue dès les années 1960 avec cette idée de faire du design une activité pour résoudre des problèmes en gestion de projet, en gestion d’équipe ou encore dans la conduite de changements toujours en s’appuyant sur la compréhension de l’humain afin de faire des propositions innovantes.

Pourtant, d’année en année, le Design Thinking s’est vu être rattaché à de nombreux stéréotypes et idées reçues. Alors, voyons maintenant comment nous pouvons briser quelques mythes!

Est-ce que c’est uniquement pour les designers?

Au contraire! Le Design Thinking n’est pas la propriété exclusive des designers puisqu’on en applique les principes novateurs dans des domaines aussi variés que l’art, les sciences, les technologies et le management. Bref, quel que soit le domaine d’application, l’empathie, la créativité, la cocréation, l’itération et le droit à l’erreur sont au cœur de cette méthodologie d’innovation. L’objectif est de s’approprier les outils du design pour gérer des projets innovants et résoudre des problèmes.

Atelier de Design Thinking donné chez Infopresse

Atelier de Design Thinking donné chez Infopresse

Ce processus participatif ne vise pas à faire de vous des designers, mais à adopter un mode de pensée axé sur la remise en question au service de vos utilisateurs. Et une telle session de créativité intense peut être très bénéfique pour toutes les équipes! En effet, les techniques et les stratégies de conception du Design Thinking appartiennent à tous les niveaux d’une entreprise que ce soit pour une équipe d’employés créatifs ou encore, une équipe de dirigeants. Chacun peut y trouver des outils intéressants afin de trouver de nouvelles alternatives à ses problèmes.

« Le Design Thinking est une approche de l’innovation centrée sur l’humain. Elle s’inspire de la boîte à outils du designer pour intégrer les besoins, les possibilités technologiques et les objectifs d’affaires. »

Tim Brown, IDEO

Alors pourquoi il y a le mot Design?

On reconnaît dans le rôle d’un designer son empathie, c’est-à-dire qu’il s’efforce de se mettre à la place des utilisateurs pour voir les choses de leur point de vue, de penser à la manière dont les produits et services proposés s’intègrent à leur vie. D’ailleurs, les designers utilisent le prototypage afin de tester rapidement une idée pour améliorer l’expérience de leurs utilisateurs. Le principe « d’échouer vite pour réussir encore plus vite » est fortement encouragé et il est très puissant en termes de conception rapide de solutions pertinentes.

« La plupart des gens font l’erreur de penser que le design, c’est l’apparence (…). Ce n’est pas comme ça que nous définissons le design. (…) Le design, c’est comment ça marche. »

— Steve Jobs

Ainsi, le Design Thinking est un processus participatif qui permet de remettre en question le problème, les hypothèses et les solutions pour s’y rendre. Il devient extrêmement utile pour s’attaquer à des problèmes mal définis ou inconnus, en recadrant le problème sur l’humain, en créant de nombreuses idées lors de séances créatives et en adoptant une approche pratique à l’aide du prototypage et des tests utilisateurs.

Est-ce que c’est un processus participatif?

Tout à fait! Le processus de Design Thinking implique souvent un certain nombre de personnes de différents départements. Pour organiser sa recherche de solutions innovantes autour des gens et non autour des systèmes, on se doit de travailler en équipe de manière expérimentale pour apprendre de ses erreurs et s’adapter aux besoins de ses utilisateurs. L’intelligence collaborative permet de développer de nouvelles façons de penser.

Le Design Thinking nous offre un moyen de creuser un peu plus loin, ensemble. Pour y arriver, il existe de nombreuses variantes du processus Design Thinking en usage aujourd’hui. Cependant, toutes les variantes ont la similitude que les solutions trouvées sont de trois types :

  1. désirables (elles correspondent aux attentes des usagers)
  2. faisables (elles sont fonctionnelles et réalisables compte tenu de l’état de la technique)
  3. viables (elles s’intègrent dans un modèle économique durable
Adaptation d'un schéma de IDEO

Les composantes principales d’un solution innovante – Adaptation de IDEO

On est d’accord que tous les ateliers se ressemblent?

Grave erreur! À l’heure actuelle, il existe des centaines d’exercices qui sont tous différents. Par exemple, certains stimulent la divergence, alors que d’autres cherchent la convergence des idées. Parfois, on peut vouloir encourager le travail en équipe, parfois la réflexion individuelle.Vous l’aurez compris, à chaque exercice son objectif! Sprint hero, 1-2-4-All, Start with why, Crazy 8s… Vous trouverez forcément le type d’atelier qu’il vous faut.

Qu’est-ce que cela signifie? Que le Design Thinking peut être utilisé autant lors de réflexions complexes que lors de rencontres hebdomadaires. Et chez vous, les rencontres hebdomadaires, elles ne sont pas que pour les designers?

Schéma de Libéo synthétisant l'esprit du Design Thinking

Le processus de Design Thinking par Libéo

Quels sont les avantages du Design Thinking?

Avec toutes les possibilités numériques, les comportements des usagers évoluent très rapidement. Pour beaucoup d’entreprises, il devient aussi difficile de faire sa place et de croître sur un marché très concurrentiel.

Le Design Thinking offre plusieurs avantages pour trouver de bonnes idées dans une telle situation :

  • Une connaissance approfondie des besoins des utilisateurs aide à repenser les produits et services offerts.
  • La mise en place d’un environnement propice à l’expérimentation permet d’éveiller la curiosité et l’apprentissage.
  • Les interactions créatives dans l’équipe amènent de meilleures relations professionnelles.
  • Impliquer tous les acteurs du projet valorise chacune des compétences et améliore l’efficience.
  • L’aspect pluridisciplinaire de cette philosophie évite le travail en silo sans consultation des usagers réels.
  • Le recours rapide à des prototypes permet de réduire le coût financier de repérer rapidement les erreurs.
  • Une conduite de projet en s’appuyant sur l’itération permet la prise en compte de la réalité du marché et les tests utilisateurs rendent les innovations pertinentes.

Si vous voulez aller plus loin, vous pouvez visionner cette vidéo 👇


Vous l’aurez compris, le Design Thinking est un processus participatif qui peut être exploité dans de nombreux contextes. En fait, il sert dès qu’il y a des humains au centre de la réflexion.

Par contre, maîtriser le Design Thinking est une autre affaire. Cela demande d’acquérir certaines compétences et d’encadrer les ateliers avec de bonnes méthodologies de travail, comme le Design Sprint.

Pour aller plus loin sur le sujet des processus processus participatifs, découvrez aussi notre article sur le rôle du faciliateur de Design Sprint!