Aller au menu Aller au contenu
Accueil
Articles

Mode d’emploi pour décrocher du numérique en vacances

Ça y’est : vous êtes en vacances! Découvrez donc notre mode d’emploi pour décrocher du numérique le temps des vacances.
Dessin d'une femme devant un ordinateur avec différentes interfaces sur les côtés qui semble avoir besoin de décrocher du numérique

Ça y’est : vous êtes en vacances! Avez-vous fait le choix de désactiver vos notifications, de laisser votre téléphone intelligent au fond de votre valise ou en mode avion? Probablement pas, mais vous y songez sans doute. La technologie est une chose merveilleuse, mais il nous arrive à tous de passer un peu trop de temps devant nos écrans… Imaginez comment le fait d’être toujours connecté à votre ordinateur peut générer du stress ou perturber votre sommeil. Découvrez donc notre mode d’emploi pour décrocher du numérique le temps des vacances!

Faire un bilan de son utilisation

En fait, beaucoup de gens sont convaincus qu’ils n’ont pas besoin de décrocher du numérique. Ces gens-là changeraient d’avis s’ils analysaient le temps qu’ils passent devant leurs écrans! La première étape pour entamer un vrai repos des technos est donc de faire un bilan de son utilisation.

Consulter son historique

Chose positive : les systèmes d’exploitation de nos téléphones, tablettes et ordinateurs sont dotés maintenant d’applications pour mesurer le temps passé en leur compagnie. Avec les outils Apple, on peut consulter la section « Temps d’écran » pour voir les applications qu’on utilise souvent. Sur certains appareils Android, on peut installer « Bien-être numérique » ou « Digital Detox » qui font ces calculs pour nous. Ainsi, il est possible de consulter notre historique d’activités pour connaître sur quelles applications on passe le plus de temps, par exemple.

Dessin d'une femme devant un ordinateur avant de décrocher du numérique

Questions à se poser pour savoir décrocher du numérique

Voici quelques idées pour dresser votre bilan pendant vos vacances :

  • Combien de temps êtes-vous devant un écran en général chaque jour? D’après une étude Nielsen, un adulte moyen passe onze heures par jour devant un écran, dont plus de quatre devant la télé; et 45 % des téléspectateurs jettent aussi un œil sur leur téléphone ou leur tablette, en même temps.
  • Combien de fois déverrouillez-vous votre cellulaire par jour? On pourrait être surpris du nombre de fois qu’on déverrouille ses appareils simplement par réflexe ou parce qu’on s’ennuie. Selon Apple, le propriétaire type d’un iPhone le déverrouille 80 fois par jour.
  • Combien de temps utilisez-vous les réseaux sociaux? Les statistiques à ce sujet révèlent que nous passons en moyenne 2 heures et 22 minutes par jour et par personne sur les réseaux sociaux ou sur les services de messagerie, tels que Facebook Messenger ou WhatsApp.
  • Qu’est-ce qui fait que vous consultez votre téléphone? 54% des adeptes des réseaux sociaux les utilisent pour rechercher des produits. Si votre réponse s’articule autour du stress, de l’ennui ou de la solitude, vous pouvez y noter un pointage négatif.
  • Combien de relations virtuelles considérez-vous entretenir inutilement? Selon le Cefrio, la messagerie instantanée a été le mode de communication le plus prisé des adultes québécois pour communiquer avec leur famille et leurs amis sur les réseaux sociaux. Il est suivi de près par le fait de commenter les publications des amis, action qui a été faite par plus de trois adultes utilisateurs des réseaux sociaux sur quatre.
  • Combien de relations réelles considérez-vous comme négligées par manque de temps? Toujours selon le Cefrio, parmi les adultes québécois utilisateurs des réseaux sociaux, les femmes (60 %) et les adultes âgés de 18 à 34 ans (72 %) ont été plus nombreux à utiliser fréquemment (souvent) la messagerie intégrée/instantanée pour communiquer avec leur famille et leurs amis sur les réseaux sociaux.

Se fixer des barèmes

Certes, vous pouvez vous fixer vos propres barèmes pour savoir si votre bilan est somme toute positif ou s’il y a possibilité de faire mieux. Par exemple, si votre top 3 d’applications utilisées le plus souvent contient votre liseuse, celle de course et votre appareil photo, vous pouvez vous dire satisfait de l’utilisation de votre téléphone intelligent. À l’inverse, si vous avez passé 5 heures de plus sur les réseaux sociaux cette semaine que ce que vous jugez acceptable alors, il faudra peut-être revoir vos habitudes!

Dessin d'un homme buvant un café devant un ordinateur qui doit décrocher du numérique

Des technos pour décrocher… des technos!

Voici quelques solutions pour vous aider à décrocher du numérique pendant vos vacances.

C’est une boîte anti-tentation! Le fonctionnement est très simple : on détermine sur le couvercle, à l’aide de la minuterie, la durée désirée pour résister à notre tentation et puis on appuie! Ensuite, un moteur s’active pour empêcher le couvercle de s’ouvrir jusqu’à ce que le temps soit écoulé. C’est parfait si vous voulez notamment vous confisquer votre téléphone intelligent!

Il s’agit d’un téléphone minimaliste qui vous permet que les outils suivants : faire et recevoir des appels et des textos, afficher un calendrier, programmer des alarmes ou prendre des notes. Fini le temps des distractions!

Certaines applications vous permettent de programmer des limites d’utilisation quotidienne de vos appareils ou de vos réseaux sociaux. D’autres applications vous proposent un mode pour masquer les applications et les jeux sur cellulaire, tout en laissant la possibilité de passer des appels. Loin des yeux, loin du coeur!

Un défi par jour pour se ressourcer sans écran

Voilà un défi par jour à réaliser et à recommencer à chaque semaine de vacances, si le coeur vous en dit. Vous pouvez même en faire une compétition avec la famille ou des amis pour savoir qui arrive le plus à décrocher du numérique!

Dessin avec une femme lisant un livre qui illustre le premier jour du défi pour décrocher du numérique

Lundi : Faire des pauses sans téléphone

D’abord, il est conseillé d’instaurer des moments dans la journée où le téléphone est de côté. Voici quelques idées :

  • Le matin au réveil, rangez votre téléphone dans un tiroir question de savourer le déjeuner.
  • Placer votre cellulaire hors de portée le temps d’une activité ou d’une tâche. Lorsqu’il n’est pas sous la main, la tentation est moins forte de le consulter sans raison.
  • Minutez un temps où vous êtes obligé de ne pas consultez aucun courriel, réseau social ou toutes distractions numériques que vous avez.
  • Pour les repas en famille ou entre amis, déposez tous vos téléphones dans un panier. Ça permet ainsi d’être plus présent à l’événement.
  • Déposez une boîte à l’entrée de la maison où le téléphone va automatiquement en franchissant la porte.

Dessin d'un homme assis qui consulte un magazine qui illustre le deuxième jour du défi pour décrocher du numérique

Mardi : Désactiver les notifications

Il semblerait recommandé de désactiver les notifications des applications où vous passez beaucoup trop de temps. Alors, en vous levant aujourd’hui, pourquoi ne pas supprimer toutes les alertes : sonneries, flashes lumineux et vibrations? C’est connu, chaque notification donne l’envie automatique de consulter ses appareils électroniques. Les alarmes sonores et visuelles agissent notamment comme un conditionnement pavlovien. Ainsi, en entendant la sonnerie d’un message par exemple, votre cerveau active les régions de la récompense et vous consultez votre appareil de façon compulsive. Plus de notifications, vous voilà déjà plus zen pour vos vacances!

Dessin d'une homme couché dans un lit qui illustre le troisième jour du défi pour décrocher du numérique

Mercredi : Ne pas dormir avec sa tablette ou son téléphone

Il n’est pas recommandé de dormir avec son téléphone pour éviter les distractions et ainsi, vous réveiller en plein milieu de la nuit pour le consulter. Selon plusieurs recherches, prolonger son exposition à la lumière bleue a des effets néfastes sur la santé et notamment sur le sommeil. Pour vous déconnecter un peu, pourquoi ne pas essayer de sortir votre cellulaire ou tablette de votre chambre? Après tout, en vacances, qui a besoin d’un réveil? Vous n’avez pas d’excuses!

Dessin d'une femme en train de peindre qui illustre le quatrième jour du défi pour décrocher du numérique

Jeudi : On coupe internet, tout simplement!

Si l’accès à l’information 24h sur 24 et 7 jours sur 7 est une bonne chose, pourquoi cela nous rend-il si anxieux? Pour plusieurs, les appareils connectés rendent floue la limite entre travail et vie personnelle. Le fait d’être en continu sollicité contribue à rendre la vie professionnelle plus stressante. Pourquoi ne pas couper internet pour décrocher du numérique sans culpabiliser? Cette coupure numérique peut être nécessaire pour se sentir loin du travail le temps d’une journée ou renouer avec d’autres types de passe-temps. Qui sait, vous retrouverez peut-être le plaisir de faire des activités à l’extérieur ou vous plongez dans un nouveau livre. D’ailleurs, on vous a fait une liste de suggestions de lecture juste ici. Ne vous inquiétez pas à l’idée de manquer quelque chose, on vous promet que la fin du monde vous attendra!

Dessin représentant deux femmes qui jouent à un jeu sur une télévision qui illustre le cinquième jour du défi pour décrocher du numérique

Vendredi : Se doter d’un horaire d’utilisation

La technologie c’est très utile et plaisant alors, pourquoi ne pas se faire un horaire d’utilisation pour la consommer avec modération?

Voici quelques idées :

  • Vous pouvez consulter vos réseaux sociaux une seule fois, par exemple le matin, et pour une durée fixe telle qu’une demi-heure, plutôt que d’y jeter des coups d’œil en continu tout au long de la journée.
  • Vous pouvez vous instaurer des pauses d’écran de 15 à 30 minutes toutes les 2 heures, si vous décidez de faire une journée de séries en rafale ou de jeux vidéos. Cela va vous permettre de reposer vos yeux tout comme votre cerveau!
  • Connaissez-vous aussi la règle du 20–20–20? Elle consiste à prendre 20 secondes de temps d’arrêt, pour regarder 20 pieds au loin toutes les 20 minutes.

Dessin d'un homme écoutant de la musique qui illustre le sixième jour du défi pour décrocher du numérique

Samedi : On fait le tri!

C’est le jour du ménage. Voilà certains éléments à trier de façon sélective :

  • Supprimez les liens que vous ne visiterez plus jamais sur votre ordinateur
  • Désinscrivez-vous des infolettres qui polluent votre boîte courriel.
  • Supprimez les courriels qui ne demandent pas de réponse ou qui ont été réglés pour ne pas les accumuler.
  • Faites le tri de vos contacts sur les réseaux sociaux.
  • Désinstaller les applications que vous n’avez pas réellement besoin ou qui vous dérangent le plus.

Sentez-vous que vous êtes déjà plus léger?

Dessin d'une femme mangeant une pizza qui illustre le septème jour du défi pour décrocher du numérique

Dimanche : On savoure la liberté.

À l’image de la grasse matinée, aujourd’hui, vous faites la belle vie! Qu’est-ce qu’on fait avec tout ce temps gagné? C’est parfois le moment le plus difficile. Préparez-vous un bon repas ou servez-vous un verre de vin, et profitez du moment présent en sachant que vous ne serez pas sollicités. Vous l’avez bien mérité ! Si vous cherchez un bon livre à lire, on vous suggère l’excellent « Digital Minimalism, Choosing a focused life in a noisy world » de Cal Newport.


Décrocher du numérique… mais juste pour les vacances!

Saviez-vous qu’une cure de désintoxication numérique serait inutile, voire dommageable, disent des chercheurs? Surtout lorsqu’on est de vrais geeks passionnés… comme chez Libéo! Après tout, abandonner complètement la technologie signifie également abandonner les bonnes choses qu’elle nous apporte : communiquer, socialiser, jouer, apprendre, etc. Et vous, allez-vous décrocher du numérique juste un tout petit peu pendant vos vacances?