Aller au menu Aller au contenu
Accueil
blogue | Actualités numériques | Relance économique : la transformation numérique à l'avant-plan

Relance économique : la transformation numérique à l'avant-plan

Le ton est donné au Québec avec un budget axé sur le futur où les technologies joueront un rôle prédominant.
1 min
·
26 mars 2021
relance économique par la transformation numérique

Hier, le ministre des Finances Éric Girard déposait le budget 2020-2021 de l’État québécois. L’Association québécoise des technologies (AQT) était à l’affût et a constaté un véritable désir d’aider toutes les industries à accroître leur productivité en misant sur les technologies.

La relance économique sera assurée entre autres par de nouvelles mesures visant à appuyer la transformation numérique. À cet effet, Québec injectera plus de 750 millions sur 5 ans pour accélérer l’acquisition de nouvelles technologies par les entreprises.

Le gouvernement compte ainsi bonifier plusieurs secteurs dont celui de la santé et des services sociaux avec un virage marqué vers l’infonuagique. Une excellente nouvelle qui se traduira par exemple en « des systèmes facilitant la prise de rendez-vous afin que la population puisse avoir accès, via Internet, à l’ensemble de l’offre de rendez-vous disponible en première ligne ».

L’éducation est une autre préoccupation majeure du gouvernement. Une accélération sans précédent du virage numérique pour ce secteur est annoncée. L’un des objectifs phares est « d’augmenter de manière significative le nombre d’appareils informatiques à l’usage des élèves ». La pandémie donne tout son sens à la technopédagogie, véritable outil à la réussite.

Pour assurer la transformation numérique des entreprises et une relance économique rapide, Québec prévoit allouer des ressources supplémentaires en technologie de l’information. Une somme additionnelle de 112,5 millions sera allouée d’ici 2025-2026 afin d’embaucher plus de ressources dans ce domaine.

Une mesure qui avait vu le jour en 2020, sous la forme d’un crédit d’impôt relatif à l’investissement et à l’innovation (C3i), sera bonifiée.  En effet, les taux établis seront doublés et passeront de 20 % à 40 % selon les régions visées et ce, jusqu’au 31 décembre 2022.  Le C3i est pleinement remboursable pour les PME et non remboursable pour les grandes entreprises. Il remplace le crédit d’impôt pour investissement.

De plus, Québec compte rendre admissible au congé fiscal tout projet de transformation numérique jusqu’au 31 décembre 2024.

Enfin, le taux d’imposition des 70 000 PME de la province sera aussi réduit progressivement. Ébranlées par la mise en place des mesures sanitaires, elles verront leur taux passer de 4 % à 3,2 %, donc au même niveau qu’en Ontario. Cela représente une dépense de 346,6 millions sur 5 ans pour le gouvernement.

Photo de Michael Bertiaux
Michael Bertiaux

Amoureux de la langue de Molière, Michaël écrit depuis plus de 20 ans sur Internet. D’abord (et toujours) à titre de chroniqueur jeux vidéo, puis en tant que spécialiste de contenu. Il crée des stratégies marketing novatrices qui ont pour but de bonifier l’image de marque. Certains de ses mots favoris sont désormais SEO, SEM et inbound!

Articles similaires