Aller au menu Aller au contenu
Accueil
Articles

L’expérience Sprint Conference 2019 de Google

Sprint Conference 2019 de Google, ça ne vous dit rien? Tant mieux! Notre facilitateur vous fait revivre cette expérience magique qu'il a vécu!
Photographie des locaux où s'est tenu l'événement sprint conference Google 2019

Avec notre expert facilitateur Jean-Sébastien

Du 30 septembre au 2 octobre dernier avait lieu le rassemblement Sprint Conference, organisé par Google et sur invitation seulement (VIP!). Ce rendez-vous rassemble des experts du Design Thinking et de l’innovation de partout dans le monde. Nos experts Amélie et Jean-Sébastien y étaient et ils ont participé, pendant ces trois jours, à des sessions interactives afin de prendre un temps de réflexion sur leur pratique de facilitation de Design Sprint.

On a demandé à Jean-Sébastien de nous raconter son expérience. Voici les points saillants de ce qu’il a vécu.

Atelier lors de la Sprint Conference 2019 de Google

Atelier lors de la Sprint Conference 2019 de Google

Son top 3 des ateliers du Sprint Conference 2019 de Google

3. Discovering the Right Altitude to Build Change par Paul Stonick et Eugene Du Plessis

L’atelier avait pour but d’explorer les principes directeurs du Design Sprint qui contribuent à créer un impact organisationnel. Durant leur présentation, Paul Stonick et Eugene Du Plessis ont partagé leur expérience avec Home Dépôt, l’un des plus grands détaillants en matière de rénovation domiciliaire. Paul est un conférencier inspirant et chevronné. Avec plus de 20 ans d’expérience UX, il est actuellement directeur de la technologie UX en ligne chez Home Dépôt. Eugene, lui, a joué un rôle crucial dans la mise à l’échelle et la construction du programme de conception graphique de l’entreprise de rénovation.

« À un moment, au travers des échanges sur les apprentissages qu’il a réalisés au fil de la croissance de la compagnie, Eugene a dit : The quality of the facilitator is directly proportional to the success of a Design Sprint. Cette phrase résonne beaucoup pour moi. »

2. Avoiding Burnout from Running Design Sprints par Ross Chapman

Il s’agissait d’un atelier interactif pour partager le stress que chacun peut vivre à travers ses défis professionnels et pour découvrir différents exercices qui permettent de s’enlever de la pression.

« Cet atelier m’a permis de voir comment je pouvais optimiser mon travail tout en respectant mes limites. »

Ross Chapman est concepteur de produits et responsable des sprints chez Etch Sprints. Il adore aider les personnes à identifier ce qu’elles veulent réaliser, à s’aligner, à comprendre et tester des solutions.

Sprint Conference de Google en 2019

Sprint Conference, Google 2019

1. Enterprise Sprint par Tomomi Sasaki et Milan Guenther

Jean-Sébastien place cet atelier en première position du top.

« Tomomi Sasaki et Milan Guenther ont été, et de loin, les conférenciers les plus marquants pour moi. »

Tomomi Sasaki est partenaire du studio de design AQ, basé à Tokyo et à Paris, et dirige des projets qui fournissent des produits et des services numériques utiles à des clients du monde entier. Ces dernières années, elle a élargi ses compétences en facilitation pour relever de nouveaux défis.

Milan Guenther, lui, est un partenaire fondateur d’Enterprise Design Associates, un réseau mondial de concepteurs, qui collabore avec des entreprises de toutes formes et de toutes tailles sur l’innovation.

Tomomi et Milan présentaient comment exploiter un Design Sprint au service d’une initiative plus vaste. Pendant cet atelier, tous les participants ont pu définir quelles modifications au niveau de l’entreprise sont nécessaires pour obtenir l’impact souhaité.

Par exemple :

  • Comment orchestrer plusieurs sprints dans une série de sprint cohérente?
  • Comment façonner les agendas de sprint pour répondre aux défis allant au-delà de meilleurs produits ou services numériques?

« Ils ont terminé le tout en explorant avec nous différentes techniques pratiques pour maximiser l’impact dans l’entreprise. Très intéressant! »

👉  Une vidéo d’une autre présentation de Tomomi et Milan, toute aussi inspirante!

Ce qu’il retient

Jean-Sébastien a été très impressionné par toute l’énergie que déploie Google pour cet événement.

« Nous avons été excessivement bien reçus! »

Les ateliers sont très variés. On peut y voir la gamme d’applications que les facilitateurs font du Design Sprint. Par exemple, les techniques de la méthodologie sont utilisées pour concevoir des entreprises, des fragrances de parfum, au sein d’une entreprise telle qu’Home Dépôt, etc.

« Prendre conscience de cette grande variété de contextes nous aide à voir comment appliquer et adapter la méthodologie pour les problèmes à résoudre que vivent nos clients et partenaires. »

Son conseil pour nous :

« Inscrivez-vous d’avance si vous comptez aller à la prochaine édition, les ateliers se remplissent vite! »

Un apprentissage marquant

Dans tout l’événement, LA chose qu’il a apprise et qui aura le maximum d’impact dans son quotidien de facilitateur est le fait de faire partie intégrante d’une communauté. Et une communauté vivante!

« Elle continue de changer, d’évoluer et de faire évoluer la méthodologie Design Sprint pour le mieux. »

Au tout début, le Design Sprint était conçu et réalisé pour des start-ups. Leur grande popularité a poussé les facilitateurs à l’adapter à divers objectifs, ce qui fait qu’il en existe maintenant plusieurs variantes.

« Chez Libéo, adapter un sprint pour l’entreprise avec qui on débute un processus de cocréation, on le faisait depuis un moment déjà. Maintenant, je réalise qu’on a des comparatifs, qu’on peut partager nos expériences avec d’autres facilitateurs, progresser, s’améliorer et continuer d’apprendre! »

Et depuis son retour…

Jean-Sébastien réalise qu’au-delà des différents types de Design Sprint, il est important pour lui d’améliorer tout ce qui les entoure. Autrement, un Design Sprint peut devenir énergivore et très complexe. Comment faire en sorte de diminuer cette complexité?

« Je crois que ça passe par plusieurs petites choses :
– Le partage de la charge de travail;
– L’élaboration de gabarits par types de Design Sprint;
– Le partage de connaissances entre les équipes;
– La préparation pré-sprint.

Ce sont tous des aspects qui peuvent contribuer à rendre le Design Sprint plus accessible, surtout pour des facilitateurs moins expérimentés. L’apprentissage ne prend jamais fin ».

Ramener des histoires en souvenir

Jean-Sébastien garde en souvenir les nombreux partages qu’il a eus au Sprint Conference 2019 de Google. C’est un beau bagage que tous ces échanges entre facilitateurs de partout dans le monde. D’ailleurs, il a pu constater qu’il y a très peu de gens qui font des Design Sprint dans l’est du Canada.

« Dans ce temps-là, il est difficile de se comparer ou même d’apprendre. Là-bas, au Colorado, j’ai senti que les histoires et les expériences de tout le monde allaient enrichir mes propres Design Sprint…! »


Portrait de Jean-Sébastien Daigle, facilitateur chez Libéo

Jean-Sébastien Daigle, facilitateur chez Libéo

Designer de formation, Jean-Sébastien Daigle est toujours à la recherche de solutions créatives et innovantes pour aider les entreprises. Formé par la Design Sprint Academy de Berlin, il est facilitateur et coordonnateur de l’équipe de Design Sprint chez Libéo. Il a eu le bonheur de travailler avec Radio-Canada, Nespresso, l’École des entrepreneurs du Québec et Radio France.

Vous aimeriez échanger avec lui sur son expérience du Sprint Conference 2019 de Google? Il sera au Meet Up Design Sprint, le 5 décembre prochain à notre bureau de Montréal. Et il se fera un plaisir de partager avec vous : trucs, réflexions et… posts-it!